Au moment de construire votre référencement, si vous avez lu les articles précédents du blog, vous savez qu’il est important d’avoir des backlinks (liens retour) de qualité. Souvent, pour pouvoir bénéficier d’une visibilité supplémentaire, les sites proposent des échanges de liens, il y a même des plateformes dédiées pour cela. Cependant, cette pratique tend à davantage vous pénaliser, car Google aime de moins en moins ce type de partenariat. Mieux vaut privilégier des liens retour naturels, qui n’ont pas fait l’objet d’une demande spécifique.

Le linkbaiting consiste justement à aller chercher ces liens naturels de qualité, grâce à un marketing de contenu pertinent et efficace.

 

Les enjeux du linkbaiting

Bénéficier de liens retour, sans avoir eu à les demander ou à les échanger, est un gage de qualité auprès de Google et des internautes. Il faut être honnête, les échanges de lien se voient comme le nez au milieu de la figure. Alors que les partages volontaires sont beaucoup plus fluides et vendeurs.

Honnêtement, vous préférez cliquer sur un lien acheté ou sur une recommandation d’un ami ?

Le linkbaiting vous aide à améliorer votre référencement sur le long terme et vous positionne également comme expert dans votre domaine. Ce point est très important dans le développement de votre entreprise. Si de potentiels clients constatent que vos articles sont régulièrement partagés, ils vont alors être intéressés à leur tour et sentir qu’ils peuvent avoir confiance en votre expertise pour les aider.

 

La base du linkbaiting : le contenu

Avant de détailler les méthodes de pêche aux liens, sachez qu’une chose est indispensable à cette technique : l’hameçon ! Par hameçon, je veux bien entendu dire « contenu ». Si vous voulez que des personnes vous fassent naturellement un lien retour, vous allez devoir leur offrir un contenu particulièrement qualitatif. C’est-à-dire que la vidéo, l’article, l’image ou l’infographie que vous allez soumettre doit apporter une information pertinente à votre cible. Attention à ne pas chercher non plus la viralité à tout prix, avec un article coup de gueule et polémique, car vous risquez d’avoir un linkbaiting négatif. L’intérêt de cette méthode et d’avoir non seulement des liens naturels, mais qui sous-entendent que vous êtes un blog à suivre, à recommander. Si vous maîtrisez mal votre contenu, vous risquez d’être étiqueté « à fuir » et toute votre stratégie se retournera contre vous.

 

La réflexion en amont

Lorsque votre contenu est prêt, c’est le moment de le jeter à l’eau et d’attendre que ça morde. Cependant, vous devez parfaitement choisir les lieux de diffusion. Vous n’iriez pas pêcher dans un étang sans poissons ? Pour le linkbaiting, c’est la même réflexion : vous devez optimiser la diffusion de votre contenu pour qu’il touche votre cible. Pour cela, il est recommandé de :

  • Choisir les réseaux sociaux où se trouve votre lectorat
  • Diffuser aux heures de forte audience
  • Proposer l’article en commentaire sur des blogs de la même thématique
  • Élargir la diffusion à des groupes Facebook, forums, pages…
  • Intégrer l’article à votre newsletter
  • Proposer à vos lecteurs de s’abonner à votre flux RSS
  • Utiliser un outil de curation
  • Partager les articles des autres (cela les encouragera à faire de même pour vous)

 

Pour bâtir votre stratégie de netlinking, le linkbaiting devrait être votre priorité. C’est le meilleur moyen de vous assurer un référencement de qualité et d’échapper aux punitions du pingouin de Google. De plus, les recommandations spontanées influent positivement sur votre e-réputation et augmentent votre notoriété.

 

Vous avez une canne à pêche ?

Suivez-moi

Céline Albarracin

Ma mission ? Aider les entreprises à rythmer leur stratégie Content Marketing grâce à des articles de qualité et une présence animée sur les réseaux sociaux !
Suivez-moi

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article utile ?

Partagez-le sur vos réseaux sociaux ❤️