J’accueille pour la première fois un invité sur mon blog : David Lefèvre. Créateur de l’agence AlfangeCom, il vous propose aujourd’hui sa vision de la rédaction web !

Il fut une époque où j’écrivais des articles très structurés. Je donnais 10 conseils pour ceci ou 5 stratégies pour cela. Et chaque paragraphe devait faire un nombre de lignes exactes, parce que j’avais lu ici ou là qu’un article devait faire 500 mots.

Pendant quelques mois, j’ai fait en sorte que mes articles fassent 500 mots. Et c’était un calvaire ! Parce qu’en plus d’être maniaque sur le nombre de lignes de chaque partie de mon article, je voulais toujours garder un ton neutre.

En gros, je voulais jouer au journaliste, en donnant des conseils comme on peut en lire dans des magazines.

Et puis un jour, j’en ai eu marre. J’ai eu envie d’arrêter complètement le blogging. Je n’avais plus aucun plaisir à écrire, c’était comme faire une punition pour l’école.

 

J’ai pris une décision

À ce moment, j’ai décidé de créer un nouveau site, avec une identité visuelle plus sympa et surtout : la promesse envers moi-même de ne plus jamais me poser de question en écrivant.

Et vous savez quoi ? Ça marche !

Aujourd’hui, je ne compte plus le nombre de mots de mes articles. Et paradoxalement, j’écris facilement des articles de 2 000 mots alors que je peinais avant pour écrire des articles de 500 mots.

J’ai également arrêté d’écrire comme un journaliste, j’écris maintenant comme un passionné. J’écris avec MON COEUR !

Cette décision a sauvé mon business. Parce que si je n’avais pas créé ce nouveau site avec mes nouvelles résolutions, j’aurais certainement arrêté. Et ça aurait été dommage, parce que le blogging apporte énormément de choses.

Mon blog ne me permet pas seulement de gagner ma vie, il me permet de rencontrer des gens formidables et d’apprendre tous les jours des tas de choses, pas uniquement dans mon domaine.

Je vais donc vous donner trois conseils dont on vient de parler.

 

Arrêtez de compter les mots de vos articles !

Plus vous compterez, plus vous vous bloquerez vous-même. Il y a quelques jours, j’ai écrit un article de 3106 mots. Si j’avais compté, je me serais arrêté à 500 mots alors que j’avais des tas de choses à dire sur le sujet.

Mais j’aurais sûrement eu plus de mal à résumer mon article en seulement 500 mots, qu’en me laissant aller comme je l’ai fait.

Certains référenceurs conseillent d’écrire des articles d’AU MOINS 500 mots, pour que Google positionne l’article correctement. Mais c’est un minimum. En rédigeant un article de 2500 mots, vous avez nettement plus de chances de bien positionner votre article. Vous voulez un exemple ?

Sur mon ancien site (kalipub.com), j’ai écrit 361 articles et 215 pages (des définitions, etc.). J’ai mis 3 ans pour rédiger tout ça, et je n’ai « que » 1100 visiteurs par jour en moyenne.

Sur mon nouveau site (alfange.com), j’ai rédigé 146 articles et 105 pages en seulement 6 mois. Le nombre de visiteurs est en train de rattraper mon ancien site. C’est assez logique : les articles sont plus longs, plus intéressants, mieux référencés que mes anciens articles.

 

Rédigez avec votre cœur !

Mais si mes articles fonctionnent mieux sur mon nouveau site, c’est aussi parce que j’écris avec mon cœur. Mes articles ont plus de saveur qu’avant.

Je dis ce que je pense et pas ce que les gens aimeraient que je pense. J’utilise des mots familiers de temps en temps, je pousse des coups de gueule, bref : je suis vrai.

Et c’est le problème avec beaucoup de blogueurs qui se lancent (ça a été mon cas) : ils n’osent pas dire ce qu’ils pensent. Ils écrivent des articles pour plaire à tout le monde, uniquement pour donner de bons conseils.

Les gens ne veulent pas uniquement recevoir des conseils, ils veulent qu’on leur offre une expérience, qu’on leur donne notre point de vue, qu’on leur explique pourquoi on utilise telle ou telle solution. Les gens en ont marre de lire la même chose sur 30 articles de blog.

Faites l’expérience en tapant n’importe quelle recherche ! Vous trouverez au moins 5 articles qui diront EXACTEMENT la même chose !

Faites l’essai. Tapez, par exemple, « Pourquoi créer son entreprise » et regardez les résultats. Vous allez trouver :

  • des articles de 500 mots
  • avec le même contenu
  • écrit sans émotion

 

Inspirez-vous de la pub télé !

Quel est le but d’un blog ? Donner envie aux gens de travailler avec nous n’est-ce pas ? Bien sûr, ça permet de s’améliorer dans son domaine, de rencontrer des gens… mais la finalité, c’est bien de trouver des clients et des partenaires, en montrant qu’on a les compétences et les connaissances dont les lecteurs ont besoin.

En gros, un blog a (à peu près) la même finalité qu’une pub à la télé. Bien entendu le blog est plus « humain » que la campagne télé, mais le but de ces deux canaux de communication est le même.

Et qu’est-ce que vous aimez dans une publicité ? Les émotions !

Une pub qui ne donne aucune émotion est une opération qui ne sert absolument à rien. J’aime bien donner des exemples quand je parle de quelque chose, je vais donc vous donner un exemple concret : une publicité Apple.

En 1997, Apple lance la campagne « Think Different ». Dans cette pub, on ne parle à AUCUN moment des produits de la marque. Cette campagne est un hommage aux personnes qui « voient les choses différemment ». Sous-entendu : comme Apple et les clients d’Apple.

Cette campagne a été un carton et a redoré l’image de la firme à la pomme. Parce qu’elle donne des émotions.

Sur votre blog, c’est pareil : vous ne parlez pas directement de vos produits, de vos services ou de vos formations. Vous apportez des conseils gratuitement.

 

Et si en plus de ces conseils, vous apportiez des émotions, quels résultats pourriez-vous obtenir à votre avis ?

 
 

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article utile ?

Partagez-le sur vos réseaux sociaux ❤️

70eaa4188922fe80a1a8e8e3b861cc25n